Les Cyniques grecs par Collectif

Les Cyniques grecs

Titre de livre: Les Cyniques grecs

Éditeur: Le Livre de Poche

ISBN: 2253059137

Auteur: Collectif


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Les Cyniques grecs.pdf - 28,767 KB/Sec

Mirror [#1]: Les Cyniques grecs.pdf - 49,513 KB/Sec

Mirror [#2]: Les Cyniques grecs.pdf - 33,722 KB/Sec

Collectif avec Les Cyniques grecs

Qualifiés de petits socratiques par la tradition, en raison du nombre réduit de textes conservés, Les Cyniques font désormais l'objet d'études qui ont permis de mettre au jour la consistance de leur système à partir des fragments disponibles. Marie-Odile Goulet-Casé, au nombre des spécialistes ayant oeuvré à l'exhumation des textes, propose ici un avant-propos qui permet une lecture éclairée des fragments.

Avec Diogène et Cratès, l'ironie socratique cesse d'être une pure figure de style pour devenir, poussée jusqu'à la provocation, une éthique, un mode de vie. Revendiquant leur cosmopolitisme, les cyniques vivent sans rien posséder, s'abritant parfois sous des tonneaux au bord des routes, n'obéissant qu'aux lois universelles de la nature et se moquant de celles toutes relatives des hommes.

Chantres de la contre-culture, ayant choisi le chien (Kunos, en grec) pour emblème, ces sages antiques, à leur manière, annoncent le Rousseau des Rêveries du promeneur solitaire ou le Kerouac de Sur la route. --Paul Klein

Livres connexes

Qualifiés de petits socratiques par la tradition, en raison du nombre réduit de textes conservés, Les Cyniques font désormais l'objet d'études qui ont permis de mettre au jour la consistance de leur système à partir des fragments disponibles. Marie-Odile Goulet-Casé, au nombre des spécialistes ayant oeuvré à l'exhumation des textes, propose ici un avant-propos qui permet une lecture éclairée des fragments.

Avec Diogène et Cratès, l'ironie socratique cesse d'être une pure figure de style pour devenir, poussée jusqu'à la provocation, une éthique, un mode de vie. Revendiquant leur cosmopolitisme, les cyniques vivent sans rien posséder, s'abritant parfois sous des tonneaux au bord des routes, n'obéissant qu'aux lois universelles de la nature et se moquant de celles toutes relatives des hommes.

Chantres de la contre-culture, ayant choisi le chien (Kunos, en grec) pour emblème, ces sages antiques, à leur manière, annoncent le Rousseau des Rêveries du promeneur solitaire ou le Kerouac de Sur la route. --Paul KleinQualifiés de petits socratiques par la tradition, en raison du nombre réduit de textes conservés, Les Cyniques font désormais l'objet d'études qui ont permis de mettre au jour la consistance de leur système à partir des fragments disponibles. Marie-Odile Goulet-Casé, au nombre des spécialistes ayant oeuvré à l'exhumation des textes, propose ici un avant-propos qui permet une lecture éclairée des fragments.

Avec Diogène et Cratès, l'ironie socratique cesse d'être une pure figure de style pour devenir, poussée jusqu'à la provocation, une éthique, un mode de vie. Revendiquant leur cosmopolitisme, les cyniques vivent sans rien posséder, s'abritant parfois sous des tonneaux au bord des routes, n'obéissant qu'aux lois universelles de la nature et se moquant de celles toutes relatives des hommes.

Chantres de la contre-culture, ayant choisi le chien (Kunos, en grec) pour emblème, ces sages antiques, à leur manière, annoncent le Rousseau des Rêveries du promeneur solitaire ou le Kerouac de Sur la route. --Paul Klein