Dieu sans religion par François Vouga

Dieu sans religion

Titre de livre: Dieu sans religion

Éditeur: Labor et Fides

ISBN: 283091600X

Auteur: François Vouga


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Dieu sans religion.pdf - 45,697 KB/Sec

Mirror [#1]: Dieu sans religion.pdf - 21,217 KB/Sec

Mirror [#2]: Dieu sans religion.pdf - 37,536 KB/Sec

François Vouga avec Dieu sans religion

Relisant les événements et les textes à l'origine du christianisme, François Vouga, Henri Hofer et André Jantet y retrouvent la radicalité d'une évidence qui s'était déjà imposée comme source de la Réformation, tant en Suisse qu'en France : l'Eglise trahit sa vocation lorsqu'elle confond foi et religion. L'Evangile annonce en effet, d'un bout à l'autre, une transcendance qui libère de la religion. La pratique des tablées de Jésus, le regard que l'art poétique de ses fables et de ses paraboles porte sur la vie quotidienne, l'attitude que Jésus adopte à l'égard des lieux de la religion, puis ensuite la prédication de la Croix de l'apôtre Paul, tout semble animé par une volonté de détacher Dieu de la religion instituée. Dans un essai remarquable qui analyse de manière originale les textes fondateurs, les sacrements ou l'événement pascal, les auteurs ont à coeur de montrer les origines laïques du christianisme et de repenser à partir de là le rôle des Eglises chrétiennes aujourd'hui.

Livres connexes

Relisant les événements et les textes à l'origine du christianisme, François Vouga, Henri Hofer et André Jantet y retrouvent la radicalité d'une évidence qui s'était déjà imposée comme source de la Réformation, tant en Suisse qu'en France : l'Eglise trahit sa vocation lorsqu'elle confond foi et religion. L'Evangile annonce en effet, d'un bout à l'autre, une transcendance qui libère de la religion. La pratique des tablées de Jésus, le regard que l'art poétique de ses fables et de ses paraboles porte sur la vie quotidienne, l'attitude que Jésus adopte à l'égard des lieux de la religion, puis ensuite la prédication de la Croix de l'apôtre Paul, tout semble animé par une volonté de détacher Dieu de la religion instituée. Dans un essai remarquable qui analyse de manière originale les textes fondateurs, les sacrements ou l'événement pascal, les auteurs ont à coeur de montrer les origines laïques du christianisme et de repenser à partir de là le rôle des Eglises chrétiennes aujourd'hui.Relisant les événements et les textes à l'origine du christianisme, François Vouga, Henri Hofer et André Jantet y retrouvent la radicalité d'une évidence qui s'était déjà imposée comme source de la Réformation, tant en Suisse qu'en France : l'Eglise trahit sa vocation lorsqu'elle confond foi et religion. L'Evangile annonce en effet, d'un bout à l'autre, une transcendance qui libère de la religion. La pratique des tablées de Jésus, le regard que l'art poétique de ses fables et de ses paraboles porte sur la vie quotidienne, l'attitude que Jésus adopte à l'égard des lieux de la religion, puis ensuite la prédication de la Croix de l'apôtre Paul, tout semble animé par une volonté de détacher Dieu de la religion instituée. Dans un essai remarquable qui analyse de manière originale les textes fondateurs, les sacrements ou l'événement pascal, les auteurs ont à coeur de montrer les origines laïques du christianisme et de repenser à partir de là le rôle des Eglises chrétiennes aujourd'hui.