Monnaie, Servitude et Liberte par Joseph Tchundjang Pouemi

Monnaie, Servitude et Liberte

Titre de livre: Monnaie, Servitude et Liberte

Éditeur: Menaibuc

ISBN: 2911372166

Auteur: Joseph Tchundjang Pouemi


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Monnaie, Servitude et Liberte.pdf - 28,312 KB/Sec

Mirror [#1]: Monnaie, Servitude et Liberte.pdf - 48,751 KB/Sec

Mirror [#2]: Monnaie, Servitude et Liberte.pdf - 46,227 KB/Sec

Joseph Tchundjang Pouemi avec Monnaie, Servitude et Liberte

Si l'on admet que le pouvoir économique confère le pouvoir politique, alors, on doit admettre que le pouvoir monétaire confère le pouvoir politique. En fait, la monnaie est au coeur même des économies modernes dont elle commande les mouvements. L'afrique indépendante, faute de l'avoir compris, ou en feignant de ne pas le comprendre, soit en démissionnant, sans raison, devant ses responsabilités monétaires, soit en les utilisant pour nourrir une administration répressive, qu'il s'agisse de l'armée ou des "technocrates", a auto-réprimé le système économique et bloqué le progrès. Joseph Tchundjang Pouemi soutient qu'il y a des voies d'espoir et suggère des approches. On ne pourra pas lui reprocher de manquer de rigueur, de clarté, de simplicité.

Livres connexes

Si l'on admet que le pouvoir économique confère le pouvoir politique, alors, on doit admettre que le pouvoir monétaire confère le pouvoir politique. En fait, la monnaie est au coeur même des économies modernes dont elle commande les mouvements. L'afrique indépendante, faute de l'avoir compris, ou en feignant de ne pas le comprendre, soit en démissionnant, sans raison, devant ses responsabilités monétaires, soit en les utilisant pour nourrir une administration répressive, qu'il s'agisse de l'armée ou des "technocrates", a auto-réprimé le système économique et bloqué le progrès. Joseph Tchundjang Pouemi soutient qu'il y a des voies d'espoir et suggère des approches. On ne pourra pas lui reprocher de manquer de rigueur, de clarté, de simplicité.Si l'on admet que le pouvoir économique confère le pouvoir politique, alors, on doit admettre que le pouvoir monétaire confère le pouvoir politique. En fait, la monnaie est au coeur même des économies modernes dont elle commande les mouvements. L'afrique indépendante, faute de l'avoir compris, ou en feignant de ne pas le comprendre, soit en démissionnant, sans raison, devant ses responsabilités monétaires, soit en les utilisant pour nourrir une administration répressive, qu'il s'agisse de l'armée ou des "technocrates", a auto-réprimé le système économique et bloqué le progrès. Joseph Tchundjang Pouemi soutient qu'il y a des voies d'espoir et suggère des approches. On ne pourra pas lui reprocher de manquer de rigueur, de clarté, de simplicité.